Pratique millénaire puisant ses racines dans l’Antiquité, la magnétothérapie ne cesse de faire des adeptes et séduit tout particulièrement les personnes à la recherche de solutions naturelles et efficaces. Comme l’indique son nom, cette médecine douce fait appel au pouvoir magnétique des aimants thérapeutiques pour traiter certains troubles. Cet article fait le point sur son principe, ses bienfaits, le déroulement d’une séance et les contre-indications.

Le principe de la magnétothérapie

Aussi appelée thérapie par les aimants, la magnétothérapie est une thérapie non conventionnelle basée sur l’utilisation d’ondes magnétiques à des fins thérapeutiques. Elle peut se faire à l’aide de deux types d’aimants. Les premiers sont permanents ou statiques et offrent un champ électromagnétique relativement stable. Les seconds sont connus sous le nom d’aimants pulsés. Ceux-ci ont un champ électromagnétique variable et doivent être branchés à une source électronique pour qu’ils puissent conjuguer leurs pouvoirs thérapeutiques.

Les aimants permanents sont, dans la majorité des cas, vendus librement dans le commerce. On peut par exemple trouver des aimants thérapeutiques sur des sites web spécialistes du bien-être et de la magnétothérapie. Ces aimants ont une faible intensité et tous ceux qui souhaitent en profiter peuvent les porter de manière individuelle et autonome. Quant aux aimants pulsés, ils se réservent souvent à une utilisation en cabinet qui est médicalement encadrée.

aimants de magnétothérapie

Les bienfaits de la magnétothérapie

Certains pensent que la magnétothérapie semble plus relever d’une thérapie placebo. Des hypothèses soutiennent cependant que les champs magnétiques stimulent le fonctionnement des cellules du corps. D’autres affirment qu’ils ont une influence sur la circulation du sang et favorisent l’apport en nutriments, ainsi qu’en oxygène. De nombreux chercheurs ont aussi avancé des hypothèses selon lesquelles le fer se trouvant dans le sang agit en qualité de conducteur d’énergie magnétique. Selon eux, les champs magnétiques minimisent la transmission au système nerveux du signal de douleur émanant des nerfs de la zone douloureuse.

Ainsi, la thérapie par les aimants accélérerait la guérison des fractures tardant à se rétablir. En l’occurrence, les magnétothérapeutes font généralement appel aux aimants pulsés. La magnétothérapie aiderait également à soulager les douleurs liées à :

  • l’arthrose,
  • l’arthrite,
  • la tendinite,
  • la migraine chronique,
  • la sclérose en plaques,
  • le rhumatisme,
  • la gonarthrose,
  • la lombalgie,
  • l’œdème…

On peut ajouter à tout cela sa possible contribution à l’amélioration du sommeil et sa capacité à agir sur les équilibres énergétiques. Il a aussi été constaté que les ondes magnétiques pulsées pourraient traiter l’incontinence urinaire.

Le déroulement d’une séance de magnétothérapie

Lorsque la thérapie par les aimants est utilisée comme méthode complémentaire ou alternative, alors il est conseillé de solliciter un spécialiste en la matière. C’est effectivement ce dernier qui supervisera la séance. Aujourd’hui, de nombreux praticiens en médecine alternative intègrent dans leur catalogue de prestations la magnétothérapie.

La première séance commence toujours par l’évaluation des potentiels bénéfices et risques des ondes magnétiques en fonction des maux à traiter. Le praticien sélectionne par la suite les aimants à adopter en fonction de la zone, ainsi que l’intensité et la profondeur de la douleur. Pour le cas des aimants statiques, ils peuvent être portés, placés dans un oreiller, insérés à l’intérieur d’une semelle, posés dans un pansement… Lorsque leur port au quotidien est prescrit, le patient doit les placer, soit directement sur la zone douloureuse, soit sur un point d’acupuncture. Le praticien peut également être amené à employer des aimants pulsés lors de la séance. En l’occurrence, il positionne correctement l’appareil autour de chaque zone douloureuse, afin de la couvrir le plus précisément possible.

La durée de la séance dépend principalement de la catégorie à laquelle appartient le patient. S’il a un rapide répondant, il ne peut y avoir besoin que d’une seule séance. Pour un répondant intermédiaire, on se situe entre 3 et 4 séances. Pour un répondant lent, il faut prévoir 8 à 10 séances. Ces séances ne peuvent avoir lieu le même jour.

Les contre-indications de la magnétothérapie

La thérapie par les aimants est contre-indiquée chez les personnes qui portent un stimulateur cardiaque ou une pompe à insuline. La raison est que les champs électromagnétiques peuvent dérégler ces appareils et les empêchent de fonctionner correctement. Les femmes enceintes ne doivent également pas se soigner avec les aimants, puisque ces derniers ont un impact sur le développement du fœtus.

Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’hypotension ou de troubles de la circulation sanguine. Dans le second cas, les champs électromagnétiques provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins pouvant se solder par une hémorragie. La magnétothérapie est aussi contre-indiquée chez les individus qui portent des timbres cutanés. Comme les aimants dilatent les vaisseaux sanguins, ils influencent par conséquent sur l’absorption cutanée des médicaments.