La luxation de la hanche ou la dysplasie de la hanche est une anomalie de l’articulation de la hanche. Elle affecte les nouveau-nés dès la naissance avec une incidence de 5 à 20 nouveau-nés pour 1000. Affectant davantage les filles que les garçons, elle est associée à des facteurs de risque, incluant des antécédents familiaux. Lorsqu’elle n’est pas repérée assez tôt, elle peut induire une boiterie de la marche, une asymétrie des membres inférieurs, etc. Il est possible d’éviter ces séquelles ou de les prévenir par le biais d’une prise en charge adéquate du nouveau-né dès la naissance.

Qu’est-ce que la dysplasie de la hanche ?

La hanche est une articulation reliant le fémur (os de la cuisse) au bassin. Parfois, cette articulation ne se développe pas correctement chez le nouveau-né. Le terme médical utilisé pour désigner le trouble de développement de cette articulation est la dysplasie. Il s’agit d’une anomalie de la hanche survenant au cours de la croissance du fœtus dans le ventre de la femme. Cette anomalie commune chez les bébés et les enfants, résulte d’un développement anormal de la hanche au cours de la grossesse, provoquant une instabilité de l’articulation de la hanche. 

luxation de la hanche
Vite diagnostiquer une dysplasie de la hanche chez les nouveaux-nés et la traiter précocement permet de leur éviter une luxation de la hanche, une boiterie de la marche, entre autres.

Ainsi, chez les bébés affectés par la dysplasie de la hanche, cette articulation ne peut pas se développer correctement en raison de ce trouble de croissance. La dysplasie de la hanche, également appelée la dysplasie développementale de la hanche est simple si elle touche un seul côté de la hanche, ou bilatérale si elle affecte les deux côtés. Elle peut évoluer et provoquer une luxation de la hanche. 

Qu’est-ce que la luxation de la hanche ?

La dysplasie de la hanche peut évoluer jusqu’à la luxation de la hanche. Dans ce cas, au niveau de l’articulation de la hanche, la tête du fémur sort de la cavité de l’os du bassin. Il y a donc un défaut d’emboîtement qui prévaut entre la tête du fémur et le cotyle (le creux du bassin qui reçoit la tête du fémur). La tête du fémur n’est pas en place. Elle peut, de ce fait, sortir de son emplacement normal. On dit alors qu’elle est hors du cotyle.

Les séquelles possibles

La dysplasie de la hanche, tout comme la luxation, ne provoque pas de sensations douloureuses chez le nouveau-né. Cependant, lorsqu’elle n’est pas détectée assez tôt et traitée précocement, la luxation de la hanche ou la dysplasie de la hanche peut induire : 

  • une boiterie de la marche : l’enfant boite ou vacille en marchant ; 
  • une asymétrie des membres inférieurs pouvant induire une mauvaise posture ;
  • un développement du cartilage de l’articulation de la hanche dans le mauvais sens; cela peut provoquer une arthrose au niveau de la hanche.

Les facteurs de risque 

Plusieurs facteurs sont susceptibles de provoquer une luxation de la hanche ou une dysplasie de la hanche. Ce sont, entre autres : 

  • les antécédents familiaux;
  • la présentation par le siège pouvant entraîner un excès de pression au niveau du fémur fléchi ;  
  • les accouchements multiples ; 
  • les grossesses gémellaires ;
  • un emmaillotage serré avec une position d’abduction, avec le genou étendu ;
  • les oligoamnios : une faible quantité de liquide amniotique.

La prise en charge 

Lorsque le diagnostic est établi rapidement, il est possible de soigner ou de corriger la dysplasie de la hanche ou la luxation de la hanche en ayant recours au coussin d’abduction ou au bandage Pavlik.

Lorsque le diagnostic n’est pas effectué à temps ou pour les cas les plus graves, le recours à une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire dans le but de positionner correctement la tête du fémur dans la cavité de la hanche.