​Le bloc​​age du dos, également connu sous le nom de lumbago, est un syndrome douloureux lié à la colonne lombo-sacrée. Les douleurs lombaires apparaissant au cours de la maladie sont causées par une surcharge des structures de la colonne vertébrale, qui peut survenir, par exemple, à la suite de charges lourdes, d’un manque d’activité physique, d’une position assise ou debout prolongée, d’un surpoids ou d’une obésité. Les changements dégénératifs de la colonne vertébrale sont également un facteur qui augmente le risque de blocage du dos. Que faire en cas de blocage du dos ?

Qu’est-ce qu’un blocage du dos ?

Le lumbago ou blocage du dos désigne une douleur intense et soudaine de nature précipitée qui survient dans la région sacro-lombaire de la colonne vertébrale. La sensation de douleur associée à la contraction irradie plus bas vers les fesses et les jambes. Une crise de lumbago peut disparaître après quelques heures, mais dans certains cas, elle dure des semaines. Le plus souvent, elle survient après un mouvement rapide ou un effort modéré. La douleur est particulièrement intense lors de la flexion ou du relèvement. Elle rend très difficile la marche et la vie quotidienne. Bien qu’une crise de blocage du dos puisse arriver à n’importe qui, les personnes souffrant de divers types de dégénérescence de la colonne vertébrale ou des articulations sont particulièrement vulnérables.

blocage du dos

Les symptômes caractéristiques du lumbago signifient que le diagnostic n’est généralement pas compliqué. Il s’agit d’un syndrome maladif courant, touchant particulièrement les personnes âgées de 30 à 50 ans. Habituellement, le lumbago disparaît spontanément en 6 semaines et il est également possible de soulager efficacement les symptômes auprès d’un kiné. Vous trouverez un kiné sur https://sos-tel-kine.fr.

Quelles sont les causes d’un blocage du dos ?

Les causes du lumbago ne sont pas entièrement définies. Les experts pensent que l’attaque est causée par une surcharge et un déplacement soudain des disques dans le canal rachidien. Cela provoque un pincement des nerfs et une sensation de douleur. De nombreux facteurs peuvent augmenter le risque de crise de blocage du dos. A leur nombre, figurent :

  • le surpoids et l’obésité,
  • l’augmentation de la tension musculaire,
  • les défauts de posture,
  • les blessures à la colonne vertébrale,
  • le fait de rester longtemps dans la même position,
  • le manque d’activité physique,
  • l’inflammation des os et des articulations,
  • les maladies du squelette,
  • le levage de lourdes charges.

Que faire en cas de blocage du dos ?

Le traitement du blocage du dos est à la fois causal et symptomatique. Dans la phase aiguë de la douleur, les principaux médicaments utilisés sont des médicaments pour réduire la douleur, l’inflammation et la tension neuromusculaire. En plus du traitement pharmacologique, il est important de prendre en charge de manière globale l’état de la colonne vertébrale. Grâce à cela, il est possible de minimiser le risque de récidive.

La physiothérapie (thérapie au laser, cryothérapie ou l’électrothérapie), la kinésithérapie ou le massage thérapeutique sont recommandés. N’oubliez pas que la lombalgie n’est pas réellement une entité pathologique distincte, mais plutôt un syndrome de maladies. Seule une approche globale permettra de desserrer efficacement les tissus, de réduire la pression sur la colonne vertébrale et de prendre soin de sa mobilité et de son état. Les exercices de relaxation et de rééducation dans l’eau sont une excellente solution. L’eau permet de soulager au maximum la colonne vertébrale et a un excellent effet sur les muscles tendus.

La lutte contre le blocage du dos peut également se faire à l’aide de remèdes maison comme la bouillotte. Cette dernière aie à réchauffer le dos.