Le SST ou sauveteur secouriste du travail est une personne qui fait partie du personnel de l’entreprise et qui joue un rôle bien précis. En effet, c’est un salarié qui possède des connaissances particulières à qui est confiée la mission de prodiguer les premiers secours en cas de besoin. Pour rester apte à jouer le rôle qui lui est dévolu, cette personne suit régulièrement des formations afin de mettre à jour ses compétences et participe activement à la prévention au sein de l’entreprise où il travaille. Zoom sur le sauveteur secouriste du travail. Sa formation, son rôle, ses compétences…

SST ou sauveteur secouriste du travail ?

Qui peut le devenir ?

Toute personne qui est salariée au sein d’une entreprise peut devenir sauveteur secouriste du travail et il n’existe pas de compétences ou connaissances particulières pour se porter candidat. Par contre, il est nécessaire de suivre une formation pour être SST.

Sauveteur Secouriste du Travail
Le Sauveteur Secouriste du Travail est formé aux gestes de secours

Cette formation de secourisme sauvetage au travail poursuit alors différents objectifs indispensables pour que le sauveteur secouriste du travail puisse apporter son aide en cas de malaise ou d’accident touchant un autre salarié.

Les compétences acquises

Voici donc les compétences que les apprenants acquièrent au cours d’une formation qui doit durer au moins 14 heures.

  • Capacité à prodiguer les gestes indispensables de premiers secours comme la mise en sécurité d’un accidenté, l’utilisation d’un défibrillateur, la réaction à avoir face une blessure, un étouffement ou encore un saignement externe…
  • Connaissance des interlocuteurs à alerter au sein de l’entreprise ou à l’extérieur en cas d’accident ou de malaise, ainsi que des procédures pour cela ;
  • Contribution à d’éventuelles sessions destinées à appliquer des dispositions de protection et de prévention.

Recyclage obligatoire

Un recyclage, ou plus précisément une actualisation des connaissances et compétences du sauveteur secouriste du travail doit être effectué tous les deux ans. Il s’agit alors d’une formation – mise à jour qui dure 7 heures. Pendant ce laps de temps, les compétences du SST font l’objet d’une évaluation. L’objectif étant de s’assurer que ce dernier possède toujours ses compétences et est à même de jouer son rôle pour une autre période de 24 mois.

Une formation sanctionnée par un certificat

Avant tout, il faut savoir qu’il s’agit d’une formation officielle qui est dûment encadrée par diverses documentations et réglementations (référentiels, processus de mise en œuvre, requis administratifs…).

La formation pour devenir sauveteur secouriste du travail s’achève par des évaluations en vue d’obtenir un certificat lequel est valable durant une période de 24 mois dans toute la France.

Sauveteur Secouriste du Travail
Un certification est délivré au Sauveteur Secouriste du Travail

Il convient de souligner que la délivrance de ce document est assurée par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS. Il est également intéressant de noter qu’il est possible que des apprentis et des étudiants de l’enseignement professionnel puissent obtenir ce certificat pendant qu’ils préparent leurs diplômes respectifs. Dans tous les cas, il constitue l’équivalent de l’unité d’enseignement PSCI ou Prévention et secours civique de niveau1 auprès du Ministère de l’Intérieur.

Les conditions de la formation pour devenir sauveteur secouriste du travail

Bien la délivrance du certificat est assurée par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS, il faut souligner que la formation SST ainsi que le recyclage ne sont pas du ressort de l’INRS. Ce réseau a en effet certifié des formateurs SST qui se chargent alors de dispenser les différents cours. Il peut alors s’agir d’un formateur au sein même d’une entreprise ou affilié à un organisme de formation dûment habilité. Sachant que chaque organisme définit ses propres coûts de formation.