Depuis de nombreux mois et ces dernières semaines, la légalisation du cannabis agite le débat national concernant sa légalisation. La résine de CBD, substance provenant de la résine de cannabis mais ne contenant pas de THC, est utilisée par de nombreuses personnes notamment dans un cadre médical puisque ce produit peut s’avérer être assez efficace sur l’organisme. On peut alors s’interroger sur la légalité de ce produit aujourd’hui en vente libre sur la plupart des sites d’achat de CBD…

Une réglementation ferme et encadrée

En France, le cannabidiol fait partie des composés actifs du cannabis que l’on peut également appeler chanvre de même que le THC. A noter que ce dernier figure sur une liste de produit interdit et notamment au niveau stupéfiants et son utilisation s’avère être très réglementée. Depuis de nombreux mois, bons nombres de produits contenant du CBD sont apparus sur le marché français et ont donc nécessité une attention très particulière de la part des autorités. On retrouve notamment le CDB dans des produits comme les e-liquides pour les cigarettes électroniques, des produits cosmétiques ou encore des gélules dans un cadre médical.

Aujourd’hui, la réglementation française stipule que dès lors qu’une opération contient du cannabis, cette dernière s’avère être interdite, notamment sa production, sa détention et bien entendu son emploi. Toutefois, le CBD contient du cannabidiol. Ce dernier est interdit sauf s’il figure dans la liste permettant son utilisation en toute légalité. Et ce dans l’utilisation de cette résine de cannabis à des fins industrielles et commerciales, l’industrie textile, automobile, le bâtiment, la papeterie, l’oisellerie, la pêche, les cosmétiques, l’alimentation humaine ou encore en jardinerie. Pour utiliser le CBD de manière légale, il faut donc prouver que son utilisation est bien faite dans les domaines d’activité cités ci-dessus.

Que dit aujourd’hui la législation ?

Pendant longtemps, de nombreuses voix se sont élevées en France afin d’affirmer que le CDB, qui est issu de la résine de cannabis, est une substance interdite dans l’hexagone puisque la culture ainsi que la commercialisation de ce dernier ne pouvait se faire que si la plante contenait 0% de THC. Toutefois, une loi stipule que « les produits contenant mois de 0,2% de THC (la substance psychotrope du cannabis) » sont autorisés sur le continent européen. De plus, aucun texte de loi français n’indique explicitement que le CDB est légal ou non sur le territoire hexagonal. En ce sens, c’est donc la loi européenne qui prend le pas sur la loi française puisque les produits contenant du CBD ne sont pas considérés comme des stupéfiants. Dès le moment que le taux de THC est inférieur à 0,2%, sa vente est donc légale sur le territoire français !

CBD et la légalité

Et en médecine ?

Aujourd’hui, les gouvernements successifs peinent à prendre une position ferme et le sujet reste sensible une fois posé sur la table des discussions. L’Agence nationale du médicament s’est quant à elle clairement positionnée et annoncée être contre sa légalisation. Alors que le CBD est utilisé dans les liquides pour les cigarettes électroniques depuis de nombreuses années puisqu’il profite du flou juridique, le CBD utilisé dans un cadre médical reste encore interdit.

Les consommateurs du CBD vantent aujourd’hui les vertus de ce « cannabis light ». Il diminue activement le stress, améliore la qualité du sommeil ou encore permet de lutter contre certains maux. Vous trouverez dans cet article les potentiels bienfaits du CBD pour le consommateur aujourd’hui.