​La chirurgie réfractive est une procédure qui peut éliminer ou réduire le besoin de porter des lunettes ou des lentilles de contact. Si une personne est myope, hypermétrope​​ ou astigmate, la chirurgie réfractive peut souvent corriger le problème. Cette procédure permet à de nombreuses personnes de vivre leur vie sans se soucier d’acheter de nouvelles lunettes ou des lentilles de contact tous les un ou deux ans. Ces chirurgies oculaires sont coûteuses et ne sont généralement pas couvertes par l’assurance maladie. Votre clinique des yeux à Tourville pratique cette intervention

Qu’est-ce que la chirurgie réfractive ?

La chirurgie réfractive est un type de chirurgie qui a pour objectif principal la résolution des défauts visuels affectant des parties de l’œil telles que la cornée ou le cristallin. Ces défauts visuels sont à leur tour responsables d’anomalies telles que la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. Ces trois anomalies empêchent respectivement une vision correcte de loin, de près et de loin et de près. S’ils ne sont pas correctement corrigés, ils peuvent entraîner des malaises supplémentaires. Fatigue, maux de tête et migraines figurent parmi ces malaises. Deux méthodes chirurgicales servent à corriger les anomalies visuelles : la chirurgie réfractive cornéenne et la chirurgie réfractive intraoculaire. Vous pouvez bénéficier de ces deux techniques dans une clinique des yeux à Tourville, par exemple.

La chirurgie réfractive cornéenne permet aux spécialistes d’agir directement sur la cornée en la remodelant et en éliminant l’anomalie de réfraction. Mais la chirurgie réfractive intraoculaire a une action plus invasive et consiste à remplacer du cristallin naturel par une lentille artificielle communément appelée lentille intraoculaire.

Quand recourir aux techniques de chirurgie réfractive à Tourville ?

Les techniques de chirurgie réfractive cornéenne et intraoculaire sont utilisées de manière distincte selon le défaut de réfraction à résoudre. Les premiers sont généralement utilisés pour la correction de défauts tels que la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme et sont peu invasifs. Les derniers, en revanche, ont pour objectif la résolution des défauts visuels de plus grande gravité, comme dans le cas des cataractes. Ils et se caractérisent par un certain caractère invasif, car l’opération se déroule directement sur le globe oculaire.

Il existe différentes techniques de chirurgie réfractive cornéenne et parmi celles-ci il est possible d’identifier la technique PRK, la technique LASIK microkératome et la technique LASIK femtoseconde. Toutes trois impliquent l’utilisation du laser comme outil opératoire. La technique PRK ou photo kératectomie réfractive utilise un laser excimer pour l’ablation de l’épithélium cornéen et l’application d’une lentille de contact protectrice jusqu’à la formation du nouvel épithélium.

Par contre, la technique du microkératome LASIK est différente. Elle utilise l’action combinée d’un laser mécanique appelé micropialla et du laser excimer. Enfin, la technique LASIK femtoseconde ou femtolaser mérite une discussion à part. Elle fait appel à un laser infrarouge de nouvelle génération capable de façonner la cornée à travers une série de micro-incisions réalisées en un millionième de milliardième de secondes. Autrefois utilisé uniquement pour une partie des opérations les plus complexes, le femtolaser est aujourd’hui utilisé avec succès pour les interventions chirurgicales dans leur intégralité.

Qui peut subir une chirurgie réfractive ?

Il est crucial qu’une visite pré-chirurgicale approfondie soit effectuée. Au cours de cette visite dans une clinique des yeux à Tourville, une série de tests de diagnostic sont effectués avec des instruments spéciaux, afin de vérifier que le patient est apte à subir la chirurgie. Lors de la visite, l’étendue du défaut de réfraction est évaluée. Une topographie cornéenne est réalisée. Ces investigations permettront aussi au chirurgien de déterminer quelle technique est la plus efficace dans le cas individuel, en cas d’aptitude.