Faire face à la perte d’un ami proche peut être l’un des défis les plus difficiles auxquels beaucoup d’entre nous sont confrontés. Lorsque nous perdons un ami très proche, notre chagrin peut être particulièrement intense. La perte est comprise comme une partie naturelle de la vie, mais nous pouvons toujours être submergés par le choc et la confusion, entraînant des périodes prolongées de tristesse ou de dépression. La tristesse diminue généralement en intensité avec le temps, mais le deuil est un processus important pour surmonter ces sentiments et continuer à profiter du temps que vous avez passé avec votre proche. La question est la suivante : faut-il se faire accompagner quand on perd un ami ?

Perte d’un ami : un psychologue peut vous aider à comprendre votre douleur

Il n’y a pas deux personnes qui vivront la mort d’un être cher de la même manière. La façon dont les individus expriment leur douleur dépend d’un certain nombre de facteurs :

  • leur personnalité,
  • les circonstances entourant le décès
  • et la façon dont ils voient le monde.
Perdre un ami

L’une des choses les plus difficiles pour les personnes en deuil est de « ne pas savoir » à quoi s’attendre, surtout au cours des premiers mois. Souvent, ils se demandent si leur expérience est «normale» et se demandent s’ils deviennent fous. C’est à ce moment qu’il vaut mieux faire appel à un psychologue. Une partie du rôle du psychologue est d’éduquer les personnes endeuillées sur ce qu’elles pourraient vivre après le décès de leur ami afin d’essayer d’augmenter leur sentiment de contrôle et de faciliter leur adaptation. Le psychologue peut vous aider tout au long du processus de deuil, y compris le choix d’une plaque funéraire personnalisée sur ce site par exemple.

Perte d’un ami : un psychologue peut vous aider à reprendre le contrôle

La perte, le changement et le contrôle sont trois des principales composantes psychologiques du deuil. Quand un ami meurt, nous nous concentrons naturellement sur « qui » est mort. Mais avec toute mort vient la perte de tant d’autres choses. Aider les personnes endeuillées à identifier ce qu’elles ont perdu est une étape importante. Car chaque perte doit être traitée dans le cadre du processus de deuil. Le changement est une conséquence inévitable de la perte. Et le degré de changement auquel les individus doivent faire face a tendance à être en corrélation avec le chevauchement de leur vie avec celui de l’être cher perdu.

Apprendre à s’adapter à ces changements demande du temps et des efforts. Car cela oblige les personnes en deuil à essayer de nouvelles choses. Enfin, le conseil psychologique joue un rôle central dans l’interprétation cognitive du deuil. Quand vous perdez un ami cher, vous avez peu ou pas de contrôle sur les circonstances entourant le décès. Vous pouvez vous sentir dépassés par votre chagrin et ne pas savoir quoi faire. A un moment, vous pouvez vous sentir particulièrement vulnérable et seul. Heureusement avec l’aide d’un psychologue vous pouvez reprendre le contrôle et aller de l’avant.

Perte d’un ami cher : avez-vous vraiment besoin d’être accompagné par un psychologue ?

Au fil du temps, la plupart des personnes apprennent à faire face à leur deuil et à vaquer à leurs occupations quotidiennes. Mais pour beaucoup, la perte fera toujours partie d’elles. La plupart des personnes qui perdent un ami n’auront pas besoin d’aide professionnelle. Mais certaines (environ 10 à 20 %) auront besoin d’un soutien professionnel. Si vous n’arrivez pas à surmonter le deuil tout seul, alors vous devrez vous faire accompagner.