Personne n’est jamais préparé à affronter la mort et à laisser partir un proche. Bien que nous sachions tous que la mort fait partie intégrante de la vie, nous retrouver face à cette cruelle réalité est une situation difficile à aborder et il n’est pas toujours évident de savoir comment réagir et s’adapter quand elle survient. Nous vous proposons de découvrir dans cet article quelques conseils précieux afin de mieux entreprendre cette phase difficile et commencer un deuil de la forme la plus sereine possible.

Participer aux rites funéraires

Les cérémonies d’adieux sont un rituel pesant, que de nombreuses personnes préfèrent éviter. Pourtant, elles sont essentielles pour commencer sereinement un processus de deuil. Les funérailles constituent l’un des premier pas dans ce cheminement, en nous permettant de prendre conscience notre perte et en nous donnant une dernière opportunité de rendre hommage à la personne décédée. Certains articles funéraires pourront vous aider à témoigner de votre estime envers le défunt. Les bouquets de fleurs et les couronnes mortuaires sont les plus courants. Mais les plaques funéraires personnalisables sont également une forme sobre et élégante de rendre hommage à l’être aimé et d’honorer sa mémoire jusqu’à sa dernière demeure. Vous pourrez facilement à partir de chez vous idéaliser sur le site plaquedeces.fr la plaque qui reflétera le mieux le lien que vous aviez avec la personne disparue et de rédiger un poème ou une citation à son attention.

Comprendre et accepter les différentes phases du deuil

Le deuil est une épreuve douloureuse, qui prend du temps, mais qui est surmontable. Il est reconnu qu’un processus de deuil comporte plusieurs étapes, qu’il faut comprendre et accepter, chacune d’entre elles gérant des émotions et des interrogations. Voici les sept phases du deuil :

  • Le choc
  • Le déni
  • La colère
  • La douleur et la tristesse
  • La résignation
  • L’acceptation
  • La reconstruction

Continuer ses activités habituelles

Passée la phase de choc initiale, ne vous enfermez pas dans votre tristesse. Continuez à sortir. Vous promener et voir du monde est essentiel pour s’aérer l’esprit. L’idée n’est pas de tourner la page rapidement, mais de vous octroyer des plages horaires qui vous permettront de penser à autre chose. Pourquoi ne pas trouver une nouvelle activité qui vous aidera à changer les idées : la pratique d’un sport ou le bénévolat dans une association, par exemple, pourront être des activités à considérer.

Verbaliser sa peine

Il est important de pouvoir se confier à sa famille ou ses amis afin de mettre des mots sur les sentiments ressentis. La verbalisation permet de clarifier ses idées et ses ressentis, d’accepter sa peine, de trouver du réconfort et d’avancer dans son deuil. Garder les sentiments pour soi peut être néfaste et avoir pour effet d’amplifier la douleur, de ne pas permettre une projection dans l’avenir et même de provoquer une dépression.

Tristesse

Écouter ses proches

Dans un moment de deuil partagé par plusieurs personnes d’un même entourage, vous aurez besoin d’être écouté, mais n’oubliez pas que vous pouvez jouer ce rôle également auprès d’autres proches qui pourront en ressentir le besoin. Écouter et être écouté constitue un mécanisme d’entraide et de soutien qui permet de renforcer les liens entre les personnes qui ont perdu un même proche, en permettant de partager souffrances et bons souvenirs.

Éviter les personnes toxiques pendant cette période

Si l’entraide est fondamentale pendant cette période tourmentée, sachez néanmoins que vous pourrez être déçus par l’attitude de certaines personnes, qui ne sauront pas vous écouter ni vous apporter le réconfort dont vous avez besoin. Malheureusement, toutes les personnes de votre cercle d’amis n’ont pas la capacité de comprendre ce que vous traversez et pourront même être maladroites ou vous faire culpabiliser. Le mieux sera donc, pendant un certain temps, de vous éloigner des personnes de votre entourage plus toxiques, qui ne contribuent pas positivement à votre deuil.

Savoir demander de l’aide d’un professionnel

Bien qu’il n’existe pas de durée fixe pour un deuil, si vous avez le sentiment de ne pas avancer dans votre processus et que vous continuez à vous maintenir dans une phase initiale de déni ou de colère, pensez à vous tourner vers un professionnel. De nombreux psychologues et psychothérapeutes sont spécialisés dans l’accompagnement du deuil et pueront contribuer efficacement à votre reconstruction, en mettant en place une thérapie qui vous aidera à vous libérer des émotions nuisibles. Dans certaines situations, la thérapie peut être assortie de la prise de médicaments. D’autres portes sont également possibles : contactez des associations d’accompagnement du deuil qui pourront vous donner des contacts de praticiens diplômés ou de groupes de paroles, où vous pourrez vous confier librement, sans peur du jugement.