La testostérone est une hormone stéroïdienne indispensable pour l’être humain. Cette hormone mâle définit les caractéristiques sexuelles masculins. Son taux est d’ailleurs beaucoup plus important chez l’homme que chez la femme. Celui-ci reste-t-il le même tout au long de la vie ?

Qu’est-ce que la testostérone ?

La testostérone est une hormone masculine qui est beaucoup plus présente chez l’homme que chez la femme (chez qui le taux est beaucoup plus bas). Elle est d’ailleurs responsable de la masculinité qui se traduit par les muscles, la pilosité, les performances sexuelles ou encore la reproduction.

La stabilité du taux de testostérone
La testostérone est une hormone androgène présent chez l’homme et la femme.

La testostérone agit également sur le cerveau comme stimulant de l’agressivité. Il est donc normal que l’homme ait un tempérament plus sauvage ou primaire comparé à la femme.

Grâce à cette hormone, la peau est plus épaisse, ce qui favorise la pousse des poils en plus de protéger la peau avec un écran protecteur naturel. L’importance de la testostérone est expliquée plus en détail ici.

La variation du taux de testostérone chez l’Homme

Avant la naissance

Il est intéressant de savoir que la testostérone est déjà présente in utero. Avant que cette hormone ne soit produite par le fœtus, ce dernier présente la même forme, qu’il s’agisse d’un futur garçon ou d’une future petite fille. La testostérone permet alors de différencier l’aspect extérieur et est produite bien avant la naissance. Elle joue d’ailleurs un rôle primordial dans la définition des caractères masculins, notamment au niveau des organes génitaux.

Durant l’enfance

Chez les deux sexes

Le taux de testostérone chez les nouveau-nés des deux sexes ne varie pas beaucoup et reste à peu près le même malgré une différence de 0,20 nmol / L. En effet, jusqu’à 10 ans, la fille possède un taux de 0,50 nmol / L de sang tandis que le garçon lui, possède 0,70 nmol / L. Ce taux est à son pic à la naissance et après 3 mois.

Durant la puberté

C’est à partir de ce moment que la différence entre les deux sexes devient vraiment flagrante.

Chez la femme

Le taux de testostérone augmente jusqu’à atteindre 3,1 nmol / L de sang au maximum lors de la puberté. Cette quantité est presque insignifiante si l’on se réfère au taux chez l’homme durant cette même période. Pourtant, la pilosité sur certaines parties du corps gêne. Cet état de fait résulte surtout de la sensibilité de ces individus à cette hormone.

Chez l’homme

La testostérone est responsable de la masculinité. La voix qui mue, la pilosité, les muscles et les os qui croissent sont le résultat de l’augmentation du taux de testostérone entre 10 et 20 ans. En effet, ce taux atteint 17,50 nmol / L de sang durant cette période.

Durant l’âge adulte

Chez la femme

La testostérone est plus que nécessaire pour la femme, car elle protège les muscles rouges comme les biceps ou les triceps, mais également les blancs comme le cerveau. Les os entrent également dans la catégorie des entités protégées. Cependant, cette petite quantité est nécessaire et reste la même pendant la puberté. Elle diminue légèrement avant et pendant la ménopause. En effet, le taux est de 0,50 à 3,10 de 20 à 45 ans alors qu’elle est de 0,50 à 2,80 au-delà de ce seuil. C’est aussi ce déficit qui fait baisser la libido de la femme.

Chez l’homme

Entre 20 et 45 ans ou jusqu’à 60 ans, c’est la période durant laquelle le taux de testostérone est à son pic : 10 à 30 nmol / L. Cela explique également pourquoi les hommes sont beaucoup plus forts physiquement durant ce laps de temps. Vous pouvez voir cela chez les athlètes professionnels. Leurs envies sexuelles sont également plus intenses.

De 60 à 75 ans, le taux de testostérone diminue presque de moitié, d’où la fatigue physique qui se fait ressentir de plus en plus et une libido presque inexistante, voire une andropause. En effet, le taux de testostérone est de 3,5 à 17,5 nmol / L.

La stabilité du taux de testostérone
Le taux sanguin de testostérone diminue avec l’age.

Après ce cap, le taux ne cesse de diminuer jusqu’à avoir une valeur presque inexistante pour l’homme : 0,4 à 9 nmol / L. Il est donc normal de voir ces personnes perdre leurs cheveux, leur appétit sexuel et leurs forces physiques.

L’homme et la femme possèdent chacun un taux de testostérone différent, mais qui est nécessaire à leur corps. Cependant, cette quantité varie selon le sexe et tout au long de leur vie ce qui provoque des réactions physiques.