La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est une maladie qui affecte une zone à l’arrière de l’œil appelée macula. La macula est responsable de la vision centrale, qui est nécessaire aux activités quotidiennes telles que la lecture et la reconnaissance des visages et des panneaux de signalisation. La DMLA est l’une des causes les plus courantes de cécité chez l’adulte dans le monde. Elle apparaît vers 50-60 ans, et après 70 ans, près de 30% des personnes sont touchées par cette maladie. Habituellement, les changements affectent les deux yeux.

Les formes de DMLA

Il existe deux types de dégénérescence maculaire liée à l’âge : la forme sèche et la forme humide.

La forme sèche (atrophique) représente 90 % des cas. Il s’agit d’un type de DMLA plus bénin et dont la progression est lente. L’acuité visuelle se détériore progressivement sur une période de plusieurs mois ou années. Les photorécepteurs et les cellules épithéliales pigmentaires et choriocapillaires meurent. La vision centrale est progressivement perdue.

DMLA

La forme humide (exsudative ou néovasculaire) représente environ 10 % des cas. Elle est généralement sévère et une perte significative de la vision peut survenir en quelques jours. Elle résulte de la formation de vaisseaux anormaux autour de la macula. Il y a des fuites et des hémorragies au fond de l’œil. Au stade final, des cicatrices et des dommages permanents à la rétine peuvent survenir.

Les symptômes de la dégénérescence maculaire

La DMLA détériore la qualité de la vision. Initialement, le patient ressent rarement de l’inconfort dans certaines situations, mais avec le temps, cet état s’aggrave. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • la détérioration de la vision nocturne,
  • la vision floue en gros plan,
  • les difficultés de lecture et d’écriture
  • l’ondulation de lignes droites,
  • l’apparition d’une tache sombre dans le champ de vision.

Quelles sont les causes de la dégénérescence maculaire (DMLA) ?

La cause principale de la DMLA est une perturbation métabolique dans les cellules de la rétine. Les radicaux libres, les molécules nocives et les produits chimiques provoquent une dégénérescence maculaire. La mort cellulaire entraîne une perte permanente de l’acuité visuelle. La maladie se développe progressivement chez 40% des patients dans les 5 ans. La DMLA peut également apparaître dans l’autre œil. Si vous souhaitez bénéficier d’une prise en charge médical, veuillez contacter un centre ophtalmologique à Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Marseille ou toute autre grande ville de France.

Plusieurs facteurs influencent le développement de la DMLA. Il s’agit, entre autres, de :

  • tabagisme
  • âge
  • surexposition de la vue au soleil et au rayonnement bleu
  • coexistence de l’obésité, de l’hypertension et du diabète,
  • prédispositions génétiques.

Traitement de la DMLA

Le traitement laser 2RT est le seul salut pour les personnes souffrant de DMLA sèche. Il est sûr, rapide et indolore et ne prend que quelques minutes. Le traitement au laser 2RT (Retinal Rejuvenation Therapy) est une méthode innovante d’inhibition de la progression de la dégénérescence maculaire sèche. Son but est de rajeunir les cellules de la rétine de l’œil.

La thérapie 2RT génère des impulsions de lumière verte avec une longueur d’onde de 532 nm. Elle permet la livraison précise et spécifique de l’énergie à la structure vieillissante sans endommager les cellules photoréceptrices de la rétine. Cette action unique est basée sur l’endommagement complet et la destruction d’une petite couche sélectionnée de cellules rétiniennes. Elle amène les cellules voisines à recréer une couche épithéliale pigmentaire fonctionnant correctement. Les nouvelles cellules subissent un processus d’adaptation qui libère des facteurs de croissance et des protéines. Cette action entraîne une meilleure perméabilité de la membrane de Bruch et la restauration de la circulation des fluides.

Les injections intravitréennes dans l’œil sont utilisées pour traiter la forme humide de la DMLA. L’injection de bloqueurs du facteur de croissance vasculaire dans l’œil peut arrêter le processus dégénératif.