​Bien qu’il puisse semb​​ler que de gros seins soient un attribut recherché par les femmes, ce n’est pas toujours une raison d’être satisfaite. Pour les femmes ayant de gros seins, cela signifie bien souvent des maux de dos chroniques, la nécessité de prendre régulièrement des analgésiques et l’incapacité d’effectuer de nombreuses activités de base. Pour ces femmes, une réduction mammaire pourrait être la solution. Comment se passe concrètement la réduction mammaire ? 

Qu’est-ce qu’une réduction mammaire ?

La réduction mammaire vise à éliminer l’excès de graisse corporelle, de tissu glandulaire et de peau. Le but de la procédure est d’obtenir un buste proportionnel à la silhouette.Des seins surdimensionnés peuvent causer des problèmes de santé et des problèmes émotionnels chez certaines femmes. Avec des seins volumineux et disproportionnés, il est difficile de mener une vie active. Ils surchargent la colonne vertébrale, ce qui entraîne à son tour des défauts de posture. L’inconfort émotionnel et le sentiment de gêne qui accompagnent souvent les femmes aux seins trop gros sont tout aussi importants que la douleur physique. La réduction mammaire peut être la seule solution dans une situation où le buste devient la cause d’un malaise physique et mental.

Le chirurgien fait une incision au bas du buste pour que les cicatrices soient à peine visibles. La réduction mammaire et le lifting du buste sont souvent combinés. Les seins sont correctement modelés et le médecin façonne la forme requise avec une grande précision. Si le buste nécessite une réduction de taille importante, une correction de l’emplacement du mamelon et un lifting des seins sont également effectués. La réduction mammaire implique également de soulever les seins et de les façonner, de sorte que la patiente puisse ressentir des conséquences positives de la procédure non seulement sur sa santé, mais aussi sur son apparence. L’opération dure environ 3 heures et se déroule sous anesthésie générale.

Comment se déroule une réduction mammaire ?

La réduction mammaire prend trois à quatre heures. Diverses techniques chirurgicales sont utilisées, mais la technique la plus utilisée est la technique verticale qui évite l’incision horizontale dans le pli mammaire, tout en permettant au sein de garder une forme naturelle. La peau autour de l’aréole du mamelon est dépouillée de l’épiderme, ce qui permet à l’ensemble du complexe du mamelon d’être déplacé vers le haut. 

La partie inférieure de la glande est modelée (lifting des seins) ou coupée et modelée (réduction mammaire) afin d’obtenir un sein aux proportions équilibrées. Des sutures résorbables sont placées sur la glande, tandis que la peau autour de l’aréole est suturée avec des sutures simples non résorbables.

La partie verticale de la plaie, entre l’aréole et le pli mammaire, est le plus souvent cousu avec une suture à période de résorption prolongée. Chez une petite fraction de patients présentant un prolapsus minime de la glande mammaire, la procédure peut être limitée à une petite incision autour de l’aréole du mamelon. Si l’opération de lifting mammaire est associée à la pose d’un implant mammaire, celui-ci est placé directement sous la glande mammaire ou sous le muscle pectoral.

Après l’opération, vous porterez un soutien-gorge spécial et les plaies seront recouvertes d’un pansement. Les seins seront gonflés et douloureux dans les premiers jours suivant l’opération, et vous pourrez voir de légères ecchymoses. Ces maux ne sont généralement pas trop gênants et peuvent être soulagés avec des analgésiques oraux. Le soutien-gorge doit être porté jusqu’à quatre semaines après la chirurgie. Les points de suture seront retirés dans les deux semaines suivant l’opération.

Il y a-t-il des contre-indications pour une réduction mammaire ?

Les principales contre-indications à la réduction mammaire sont le cancer du sein et les autres affections actuelles liées à la poitrine et aux seins. Les maladies liées au système circulatoire, y compris les problèmes de coagulation sanguine, peuvent également constituer un obstacle.

Les autres contre-indications comprennent : 

  • Des infections ;
  • Une mauvaise santé générale ;
  • L’hypertension ;
  • Le diabète ;
  • Les maladies dermatologiques ;
  • Les changements cutanés autour du sein ;
  • La grossesse ;
  • L’allaitement ;
  • Les troubles de la coagulation sanguine ;
  • Le jeune âge (les seins doivent être complètement développés).

.

réduction des seins

Quels sont les risques et les complications de ce type d’intervention ?

La réduction mammaire est une intervention chirurgicale relativement complexe qui donne généralement d’excellents résultats. Lorsque ce type de chirurgie est effectué par un spécialiste de la chirurgie plastique, les résultats sont généralement très bons. Pour réduire les risques de complications, il est indispensable de bien suivre les conseils et consignes que le chirurgien vous donnera avant et après l’intervention. Les fumeurs devraient diminuer leur consommation de cigarettes car le tabagisme peut augmenter le risque de complications et retarder la guérison.

Quel est le prix d’une réduction mammaire ?

La réduction mammaire chirurgicale est une procédure complexe qui nécessite une grande compétence chirurgicale. La technique doit réduire la peau et le tissu mammaire en restaurant la forme du sein. La fourchette de prix d’une réduction mammaire est de 5.500 à 7.500 euros et comprend tous les postes de dépenses. Ce montant comprend :

  • les honoraires du chirurgien esthétique ;
  • l’anesthésiste ;
  • les frais du bloc opératoire et du personnel chirurgical ;
  • le matériel médical ;
  • l’hospitalisation ;
  • les pansements ;
  • et les contrôles post-opératoires.
réduction mammaire très réussie