Selon les estimations, il y aurait plus de 19 000 tonnes de médicaments gaspillés chaque année. Cela représente une somme faramineuse de 7 milliards d’euros. La question qui se pose alors est de savoir les bons gestes pour éviter ces pertes ? Les réponses dans cet article. 

Le recyclage pour un intérêt économique 

Dans les foyers français, il y a souvent des tas de médicaments non utilisés. Ils seront tôt ou tard périmés, aussi ils sont jetés à la poubelle. Il s’agit donc d’argents perdus. Heureusement qu’il est possible de recycler ces traitements. Pour ce faire, il convient de les emmener chez des pharmaciens spécialisés. Ces derniers les envoient par la suite dans un centre d’incinération respectant les normes environnementales. Autrefois, il était possible de les distribuer à l’aide des associations, mais le gouvernement a mis fin à cette pratique en 2009. 
Dans certains cas, vous gagnerez par la même occasion une somme afin d’amortir l’achat des médicaments.
Il s’agit d’un marché en pleine expansion et de nombreux particuliers sont de plus en plus séduits par cette consommation plus responsable. En effet, selon les chiffres de l’association Cyclamed, plus de 79 % des français déclarent rapporter leurs médicaments non utilisés ou périmés chez leur pharmacien habituel ou pharmaciens remplaçant

Pour améliorer la sécurité domestique 

Avoir des médicaments périmés ou non utilisés dans une maison présente un risque important : 

  • Pour les enfants. Ces derniers peuvent évidemment confondre les gélules et les comprimés à des friandises. Les cas d’intoxication médicamenteuse involontaire ne sont pas rares. 
  • Pour les séniors, les personnes âgées en général suivent plusieurs traitements pour des maladies chroniques. Le risque de confusion est élevé en cas de présence de plusieurs médicaments à la maison. 
  • Pour tout le monde, beaucoup de personnes pensent garder des médicaments dans le but de s’en servir en cas de souci de santé à l’avenir, or l’automédication est un phénomène dangereux.

Pour réduire les risques de santé, mieux vaut rapporter à la pharmacie la plus proche de vous les traitements non utilisés ou périmés. Sachez que les seringues et autres consommables ne sont pas incluses dans cette démarche. 

recycler des médicaments

Pour une mode de consommation plus raisonnable

Dans un contexte environnemental de plus en plus pesant, les individus sont conscients de leurs actes pour sauvegarder la planète. Ainsi, le fait de diminuer l’entreposage des médicaments à la maison s’inscrit dans une démarche écologique. En effet, lorsque l’on réduit les achats, on abaisse par la même occasion la production. Il en résulte une meilleure préservation des ressources de la terre. D’ailleurs, les alternatives comme la médecine douce ou la sophrologie deviennent de plus en plus populaires. 

Pour une maladie aiguë et passagère, on n’a pas nécessairement besoin de prendre un médicament. Certaines pathologies peuvent être combattues avec des remèdes naturels à l’instar des tisanes. 

Heureusement que depuis quelques années, on constate une baisse importante de la consommation des médicaments des Français. Cela s’explique sans doute par une prise de conscience générale ainsi que le développement des médecines alternatives (phytothérapie, homéopathie, aromathérapie).