​Le buste perd sa forme, sa fermeté et son élasticité avec l’âge. Ceci est le plus souvent le résultat de ​​l’allaitement, de la perte de poids ou du vieillissement naturel des fibres de collagène. Il est possible d’utiliser la chirurgie pour restaurer sa belle apparence. Lorsque vous ne voulez pas modifier la taille des seins, mais seulement les soulever, vous pouvez utiliser la procédure de lifting des seins également appelée mastopexie ou lifting mammaire.

Qu’est-ce qu’un lifting mammaire ?

Le lifting chirurgical des seins, également appelé lifting mammaire ou mastopexie, est une intervention chirurgicale visant à restaurer l’aspect naturel du buste. L’intervention consiste à retirer l’excès de peau et à modeler le tissu mammaire afin qu’il devienne plus ferme et plus galbé après cicatrisation. Le lifting des seins est l’un des plus grands défis pour un chirurgien plasticien. Il nécessite une précision, un sens des proportions et une expérience extraordinaires. 

lifting mammaire

La procédure de lifting des seins est pratiquée chez des patientes qui ont subi un affaissement excessif des seins en raison de divers facteurs. Les causes les plus fréquentes sont les modifications de la structure de la glande mammaire liées au passage du temps, à la grossesse et à l’allaitement. Un lifting des seins peut être nécessaire après un relâchement cutané excessif, résultant par exemple d’une perte de poids rapide. Un des plus grands avantages d’un lifting des seins est la possibilité de combiner la procédure avec d’autres procédures de correction mammaire, telles que l’augmentation ou la réduction mammaire.

Comment se déroule un lifting mammaire ?

Le traitement de mastopexie a pour objectif de remonter le sein , ce qui consiste en pratique à remonter tout le mamelon avec l’aréole vers le haut, à retirer l’excès de peau et à bien modeler le gland mammaire. Dans le cas d’un lifting des seins, différentes techniques chirurgicales sont utilisées: 

  • la méthode B ;
  • la méthode de coupe autour de l’aréole ;
  • le procédé de coupe verticale ;
  • la méthode T.

Ces techniques sont choisies en fonction de la taille du buste de la patiente et du volume final que nous voulons atteindre. Le chirurgien informe le patient du type d’incision qui sera utilisé lors de la consultation.

En général, une coupe est faite autour du mamelon jusqu’au bout du cercle. Cette première coupe est suivie d’une coupe verticale descendant vers le sein. La peau autour de l’aréole du mamelon est dépouillée de l’épiderme, ce qui permet un déplacement vers le haut. La partie inférieure de la glande mammaire est ensuite modelée. 

Si l’on combine l’intervention de lifting du buste avec une réduction, une partie du gland est découpée puis modelée afin d’obtenir une forme naturelle. Si, en plus du lifting, le sein est agrandi, alors après l’incision, l’implant mammaire est placé et alors seulement la partie inférieure de la glande est modélisée. Une fois les plaies cousues, un soutien-gorge spécial est mis en place. Sa tâche est de façonner les seins.

Après le lifting mammaire chirurgical, la patiente reste à la clinique pendant une journée. Environ 7 jours plus tard, les points de suture sont retirés. À partir du moment où les points de suture sont retirés, la patiente doit porter le soutien-gorge pendant le mois suivant, mais elle peut l’enlever pour se baigner. 

La période de récupération après un lifting mammaire chirurgical est généralement d’environ 2 semaines. Pendant ce temps, le patient doit mener une vie économe, ne pas faire de sport et ne pas se surmener. Au début, les seins sont gonflés, durs et anormalement « saillants », et les cicatrices sont clairement visibles et roses.

Après 3 mois, le gonflement disparaît, les seins retrouvent un aspect naturel. Les cicatrices postopératoires s’estompent au cours des prochains mois. Après la procédure de lifting, les seins atteignent la hauteur optimale, devenant fermes et galbés. La durabilité des effets du traitement dépend en grande partie de l’hygiène de vie du patient après l’intervention.

lifting des seins

Il y a-t-il des contre-indications pour un lifting mammaire ?

La procédure de lifting des seins est relativement sûre. Il convient toutefois de noter qu’un certain nombre de facteurs peuvent constituer une contre-indication à sa mise en œuvre. Tout d’abord, ce sont la grossesse et le moment de l’allaitement. De plus, le lifting du buste n’est pas pratiqué chez les patientes en mauvaise santé générale et chez celles qui ont connu des complications après l’utilisation d’une anesthésie générale dans le passé. Les spécialistes ne peuvent entreprendre de mastopexie en cas de :

  • maladie coronarienne ;
  • infections ;
  • glande thyroïde hyperactive ;
  • hypertension artérielle non traitée ;
  • glycémie excessive et non régulée ;
  • herpès ;
  • inflammation ;
  • troubles de la coagulation sanguine ;
  • changements dans la structure des seins.

Deux semaines avant la chirurgie de lifting des seins, il est conseillé d’arrêter les médicaments contenant de l’acide salicylique et les compléments alimentaires. Lors de la consultation, le médecin peut également vous recommander d’abandonner d’autres médicaments.

Quel est le prix d’un lifting mammaire ?

L’une des questions que nous posent le plus souvent les patientes concerne le prix de l’opération : « Combien coûte un lifting des seins ? Quels sont les tarifs d’une opération de lifting mammaire ? ». Pour définir un coût de mastopexie il faut d’abord préciser le type d’intervention. Le coût d’un lifting mammaire est conditionné par plusieurs facteurs dont le type d’anesthésie pratiquée, le type d’hospitalisation, la difficulté et la durée prévisible de l’opération et le type de technique choisie. Le coût total d’une opération de mastopexie peut donc varier de 6000 € à 10000 €.

​mastopexie, avant, après